Dès les premières annonces mentionnant la prolifération du COVID il a été décidé de mettre en place l’application de gestes barrières dans les établissements. A partir de mi-février, de la solution hydro alcoolique a été mise à disposition des résidents, des personnes extérieures et du personnel à l’entrée des résidences et à plusieurs points stratégiques comme l’entrée du restaurant de sorte à ce que les résidents puissent se laver les mains avant les repas.

Dans le même temps, un registre des entrées a été mis en place où chaque personne pénétrant dans la résidence devait y renseigner ses coordonnées et le motif de la visite, ceci afin d’avoir une traçabilité des allées et venues.

Le 16 mars, afin de garantir la sécurité de nos résidents et de nos personnels, il a été décidé de fermer les résidences autonomie « Louise Michel » et « les Lilas ». C’est d’ailleurs ce même jour à 20h que Le Président de la République déclaré le confinement. Une campagne de communication à destination des résidents et des familles a permis d’expliquer à chacun les raisons et les enjeux de telles mesures.

Des sonnettes ont été installées à l’entrée et seuls les personnels de santé, les intervenants à domicile équipés d’EPI et les personnels de l’ABLAPA ont été autorisés à entrer dans les résidences autonomie. Une réunion de direction s’est tenue immédiatement afin de définir un plan de lutte formalisé contre l’épidémie prévoyant notamment une prise de température quotidienne des résidents et la mise en quatorzaine systématique de toute personne hébergée ayant pu être exposée au virus soit au cours d’une hospitalisation ou présentant un symptôme lié au COVID et un protocole strict d’intervention dans leur logement. Les restaurants ont été réaménagés de sorte que les repas soient pris en respectant une distance de sécurité de plus d’un mètre entre chaque personne.

Des membres du personnel ont fabriqué des masques en tissus pour leurs collègues et eux-mêmes et nous avons pu compter sur le soutien du Conseil Départemental et de la Commune de Labuissière qui nous ont donné quelques masques. Pour les solutions hydro alcooliques, nous avions  passé une commande avant l’annonce des mesures gouvernementales, ce qui nous a permis d’en disposer avant la pénurie. En parallèle, Monsieur Le Président de l’ABLAPA et La Direction des structures ont intégré la cellule de crise mise en place par le SIVOM, la ville de Bruay-La-Buissière et la ville de Labuissière, ce qui a permis de disposer rapidement de dotations de masques du de l’ARS.

Le 20 mars toutefois, la décision fut prise de porter les repas de nos résidents chez eux. Pour lutter contre les effets isolants de ces mesures, l’animation a été renforcée et l’ABLAPA a fait l’acquisition d’un PC portable et mis en place des appels visio avec les familles. Quelques jours plus tard, dans le même esprit de lutte contre l’isolement, le Conseil Départemental nous livrait 2 tablettes pour améliorer les communications de nos résidents avec leurs proches. Nous avons également proposé un service de « courses » à nos résidents en réalisant pour eux les achats essentiels tels que la petite alimentation, le tabac, les aliments pour les animaux, les produits d’entretien et d’hygiène… Toutefois, Il nous a fallu intervenir à plusieurs reprises auprès de familles qui sont rentrées en contact avec leurs parents par le biais de fenêtres ouvertes en rez-de-chaussée les mettant ainsi en danger et nous obligeant à les placer en confinement strict dans leur appartement sans possibilité de sortie aucune.

Des associations et commerces se sont mobilisés également durant cette période difficile pour égayer un peu le quotidien des personnes âgées en offrant des dessins réalisées par des enfants, des chocolats, du muguet…. Mais aussi en offrant aux résidences des produits désinfectants, des gants et divers équipements de protection.  Grâce aux bonnes conditions climatiques, Le Directeur de l’harmonie de Labuissière et deux musiciens sont venus donner une représentation dans le parc de la résidence « Louise Michel ». Des ateliers jardinage ont pu se dérouler également en plein air. Le week-end, le personnel s’est mobilisé pour proposer des parties de cartes et de jeux de société, toujours avec un respect strict des gestes barrières.

Dès que cela a été autorisé, nous avons proposé aux familles de rendre visite à leurs parents, en nous basant sur le protocole gouvernemental, nous avons écrit notre propre protocole de visites, à savoir, un espace a été dédié aux visites avec une disposition stricte des uns et des autres, le résident à l’intérieur de la pièce ouverte vers le dehors et les visiteurs à l’extérieur avec deux tables entre eux. Une prise de température se fait à l’arrivée des visiteurs (deux maximum), le port du masque est obligatoire et un questionnaire est à remplir à l’entrée permettant ainsi de savoir qui est venu, qui a été visité et en cas de suspicion avoir une traçabilité complète pour chaque visite.

Aujourd’hui le bilan est plus que positif puisque nous n’avons eu aucun résident infecté par le Covid19. Cela n’aurait pu être possible sans l’investissement de tous les personnels, de tous les résidents et de la gouvernance de l’ABLAPA. En effet, l’élan de solidarité et la conscience professionnelle des personnels et  des encadrants en poste durant cette période ont été remarquables. Par leur présence assidue durant tout le confinement auprès des résidents et la prise de conscience de chacun sur la nécessité de se protéger mutuellement, tous ont contribué à ce bilan favorable. Pour autant, les résidences autonomie sont toujours fermées et les résidents confinés dans l’attente de nouvelles mesures relatives au déconfinement des résidences autonomie.

Des membres du personnel ont fabriqué des masques en tissus pour leurs collègues et eux-mêmes et nous avons pu compter sur le soutien du Conseil Départemental et de la Commune de Labuissière qui nous ont donné quelques masques. Pour les solutions hydro alcooliques, nous avions  passé une commande avant l’annonce des mesures gouvernementales, ce qui nous a permis d’en disposer avant la pénurie. En parallèle, Monsieur Le Président de l’ABLAPA et La Direction des structures ont intégré la cellule de crise mise en place par le SIVOM, la ville de Bruay-La-Buissière et la ville de Labuissière, ce qui a permis de disposer rapidement de dotations de masques du de l’ARS.

Le 20 mars toutefois, la décision fut prise de porter les repas de nos résidents chez eux. Pour lutter contre les effets isolants de ces mesures, l’animation a été renforcée et l’ABLAPA a fait l’acquisition d’un PC portable et mis en place des appels visio avec les familles. Quelques jours plus tard, dans le même esprit de lutte contre l’isolement, le Conseil Départemental nous livrait 2 tablettes pour améliorer les communications de nos résidents avec leurs proches. Nous avons également proposé un service de « courses » à nos résidents en réalisant pour eux les achats essentiels tels que la petite alimentation, le tabac, les aliments pour les animaux, les produits d’entretien et d’hygiène… Toutefois, Il nous a fallu intervenir à plusieurs reprises auprès de familles qui sont rentrées en contact avec leurs parents par le biais de fenêtres ouvertes en rez-de-chaussée les mettant ainsi en danger et nous obligeant à les placer en confinement strict dans leur appartement sans possibilité de sortie aucune.